digitalComment le responsive design vous garantit une meilleure lisibilité de vos outils web ?

Le responsive design n’est pas une tendance technologique ou l’aboutissement de l’évolution de nos outils web, et ce n’est pas non plus un mot magique pour avoir un beau site. Bien plus qu’un concept d’adaptation aux différents terminaux présents sur le marché, le responsive design est avant tout une conséquence de l’évolution du comportement des utilisateurs sur internet.

Les enjeux du responsive design

L’année 2016 a représenté une avancée marquante : pour la première fois, Internet est plus utilisé sur mobile que sur PC. Il y a donc dans le monde plus d’internautes à utiliser leur smartphone plutôt que leur ordinateur pour aller sur internet. En France, nous sommes 26,3 millions à se connecter chaque jour, depuis un smarthpone. Plus qu’une utilisation pratique au quotidien, le responsive design est un enjeu stratégique pour les entreprises souhaitant rester en contact avec les mobinautes. L’objectif n’est pas d’avoir juste un site qui arrive de lui-même à s’adapter à un écran, mais un site qui arrive à s’adapter au comportement de l’utilisateur, et lui proposer une expérience unique. En rélalisant un site internet en responsive design, vous détenez l’occasion de proposer le bon contenu au bon moment, en réfléchissant comme l’internaute qui utilise son mobile pour chercher rapidement une information. Plus encore, lorsque Google lance en avril 2015 son label « Mobile friendly » (L’algorithme de Google privilégie ainsi la remontée des sites web considérés « mobile friendly »), la communauté internet comprend que le responsive design est aussi un moyen de mieux se positionner en termes de référencement, et ainsi de se rapprocher des internautes. Les enjeux commerciaux du responsive design sont gigantesques, que ce soit au niveau de l’exploitation de données ou tous les futurs services à la carte proposée sur nos smartphones, le marché du mobile étant encore en pleine expansion.

Bien entendu, vos objectifs vont déterminer l’importance d’avoir un site en responsive design ou non, et cela peut dépendre de l’expérience utilisateur que vous souhaitez donner à votre cible. Même si l’évidence voudrait que votre site soit responsive design J

Les campagnes de communication interactives représentent un premier exemple. L’usage de vidéo immersive permet de donner une expérience prenante et surtout émotionnellement impliquant, et plus l’écran sera grand, plus l’expérience le sera aussi. C’est d’ailleurs le cas de la dernière campagne interactive du gouvernement : « Toujours le choix », une campagne innovante qui vous plonge dans la propagande djihadiste et vous permet de faire des choix et d’assister aux conséquences.

site gouvernement anti djihad interactif

Un site pratique et lisible : c’est un site qui a du trafic

 Beaucoup de sites sont encore « accessible mobile », c’est-à-dire qu’ils  sont consultables sur un petit écran, mais la lecture et la structure graphique ne sont pas optimisées. Formulaire non adapté à la taille de l’écran, image trop petite, bouton mal placé ou encore barre de recherche inaccessible : personne ne reviendra sur votre site. Le fait est qu’aujourd’hui il faut d’abord penser « mobile first » plutôt « desktop », si l’on veut comprendre et suivre le comportement de l’internaute. De plus en plus d’acteurs du web comprennent cette nécessité et adaptent leur communication et leurs campagnes. C’est l’exemple de la campagne Troubles Bipolaires, qui permet d’un clic ou en retournant son portable de changer d’ « attitude » : down pour dépressif et up pour maniaque.

site bipolaire interactif
Ensuite, il faut comprendre que le responsive design implique une notion importante : plus l’écran rétrécit, plus l’information se précise. Cela veut donc dire qu’il faut anticiper les informations présentes sur votre site ou la page web consultée, et déterminer dans quel ordre le contenu doit s’afficher. Cela permet ainsi de concentrer son message et son offre, en évitant d’afficher des liens et des informations distrayantes au visiteur. Le site Microsoft est un bon exemple de site qui reproduit parfaitement les codes du responsive design, apportant précision et clarté dans les informations présentées.

Site Microsoft en responsive : CTA sur le Surface Laptop

Si le responsive design fait appel à différentes méthodes de conceptions ergonomiques et technologiques, il n’en reste pas moins un atout et un enjeu incontournable pour les entreprises d’aujourd’hui.

Et Google dans tout ça ?

Ca y est c’est officiel, en 2018 les robots d’indexation de Google, les yeux de Google, ne se concentreront que sur ce qui s’affiche sur un smartphone : indexation mobile-first.

Pas de panique, certains sites n’auront rien à faire pour se préparer à ce nouveau type d’indexation. Le sites qui n’ont pas de site mobile et les sites responsive n’auront rien à craindre de cette évolution majeure de l’indexation Google.

En revanche, les sites servant un contenu différent sur mobile et sur desktop peuvent subir la foudre de Google; Par exemple les sites du type m.lesite.fr. Mais aussi les sites utilisant le dynamic serving (diffusion dynamique) qui servent un code différent selon l’appareil utilisé par l’internaute.

Que recommande Google pour se préparer à la mise à jour de son système d’indexation ?

Le passage en responsive design paraît être la solution recommandé par le géant californien. Pour les autres il faut envisager un audit sérieux du site afin de passer au peigne fin chaque balise Hn, titres et méta afin qu’elles soient identiques sur tous les devices. Les micro données doivent aussi être identiques sur mobile et sur desktop.

Google annonce être encore en train de peaufiner sa technologie d’indexation mobile-first. Cependant, cela doit permettre aux entreprises françaises de se préparer doucement à une transition web sans précédent.

Affaire à suivre donc…

Vous avez un projet à nous confier?DIGITAL / PRINT / IDENTITé VISUELLE

Contactez-nous